Être acteur de l’avenir numérique

La transition numérique ne se limite pas à l’application de technologies numériques. Elle peut se définir comme une combinaison de changements à plusieurs niveaux permettant d’accroître la compétitivité. Elle engendre des modifications au sein des modèles de gestion guidés par des données, elle vise à améliorer l’expérience de l’utilisateur, elle rend les processus commerciaux plus efficaces et permet davantage de flexibilité dans l’organisation du travail. Or il s’avère que les structures de l’industrie suisse de la forêt et du bois, tout comme la nature biologique du matériau bois, représentent un défi bien spécifique dans la réflexion numérique.

200415_Bilder_WEB-datendaten_1900x360

Des données, des données, des données

Selon le Smart Service World Report 2018, la compétitivité d’un pays et de ses entreprises dépend de plus en plus de la capacité à créer des Smart Services (services intelligents) à partir du volume de données qui augmente massivement. Non seulement les grandes, mais aussi, de plus en plus, les petites et moyennes entreprises se demandent comment créer de nouvelles solutions spécifiques aux clients au moyen des données.

Themen_Web

La vision d’une production autoapprenante, autopilotée et entièrement automatisée en taille de lot unitaire, de haute qualité, et à un prix correspondant à la production de masse

La transformation numérique progresse dans les entreprises. Mais on ne peut pas parler de révolution encore. À quoi ressemble la vision de «l’atelier du futur» ? Et quand cela deviendra-t-il réalité ? Lisez l’article complet.

Interview_Rolf_Web

«La chaine de création de valeur ajoutée du bois doit unir ses forces»

Rolf Baumann a lancé l’«Initiative Forêt & bois 4.0» à la Haute école spécialisée bernoise. Il évoque les chances et les risques de la transition numérique pour l’économie forestière et du bois suisse. Parcourez toute l’interview.